Randonnées en montagne

Les Pays-Bas comme leur nom l’indique sont un pays bas, avec un tiers de leur superficie au-dessous du niveau de la mer et un point culminant à 321 mètres. Malgré un paysage principalement de plaine, les Néerlandais utilisent souvent un terme que nous ne connaissons pas en France : ils vont « hiken », ce qui veut dire faire une randonnée sportive avec dénivelé important. Sans vouloir tomber dans l’arrogance française, ici on marche, on randonne, mais on ne hike pas. Pourtant il existe des sites Internet proposant le Top 10 des randonnées en montagne… aux Pays-Bas. Dans mes oreilles, c’est un oxymore : la randonnée la plus dure ayant un dénivelé de 50 mètres !

Aux Pays-Bas, on estime la difficulté d’une randonnée en nombre de kilomètres et non en dénivelé. De plus, ici, une partie de la population, principalement des retraités, pratique la marche nordique. Cela permet de faire plus travailler les muscles du haut du corps et donc d’ajouter de la difficulté à la pratique de cette activité. La marche nordique nécessite une technique proche du ski de fond pourtant elle est souvent confondue avec la randonnée en montagne avec des bâtons, qui au contraire allège l’exercice et permet de protéger ses genoux.

C’est amusant de constater que malgré des années passées aux Pays-Bas, lorsque nous partons marcher, je garde des automatismes. Systématiquement je prends un paquetage, soit un vrai sac à dos avec une gourde d’eau, des barres de céréales, une veste de pluie, une trousse de secours et un opinel. Au fil des ans, j’essaye d’alléger et de réduire la taille de mon sac car je passe souvent pour une folle aux yeux des Néerlandais qui arrivent avec un sac minuscule aux bretelles en corde qui coupent les épaules. Je me rends compte aussi que mes travers ont déteint sur les enfants, habitués des randonnées dans les Alpes.  La dernière fois que nous avions rendez-vous pour une promenade d’une heure avec des copains, mon cher et tendre nous a regardé bizarrement lorsque nous préparions chacun notre sac. De plus, nous lui avons semblé bien égoïstes de n’avoir rien apporté à partager. Notre huit-ans lui a alors expliqué que si l’on perdait un des randonneurs en route, il fallait être capable d’être en autonomie pour pouvoir survivre, bref nous partions arpenter les plaines brabançonnes en style alpin.

J’admets que nous frisons le ridicule dans un pays plat et petit dans lequel il n’est pas possible de faire plus que quelques kilomètres sans croiser une route. Je dois cependant avouer qu’il m’est déjà arrivé de me perdre aux Pays-Bas tandis que j’ai un redoutable sens de l’orientation dans les Alpes. Finalement mon paquetage me servira peut-être un jour dans un pays sans point de repère.

Une autre activité dont la définition diffère est la natation. Du fait de l’omniprésence des rivières, lacs, canaux, il est essentiel aux Pays-Bas de savoir nager. Moi, j’ai appris en trois jours dans une piscine de la Côte d’Azur l’été de mes sept ans. Le résultat est que je peux pratiquer la brasse dans une eau calme. Je sors de la piscine par l’échelle, les cheveux encore secs. Point. Ce que je pratique est proche du barbotage lorsque je compare mon niveau à celui de mes enfants. Ici, en bon Néerlandais, ils ont suivi une formation de presque deux ans. Ils sont capables de plonger puis dans la foulée de passer dans un trou à deux mètres de profondeur et à neuf mètres du bord, puis de pratiquer la brasse, le crawl, le dos crawlé et s’ils tombent habillés dans l’eau, ils peuvent encore faire des longueurs et sortir de la piscine sans utiliser l’échelle. Bref, ils savent nager. Moi, je garde la tête hors de l’eau.

La géographie d’un pays influence le vocabulaire et la perspective de ses habitants, alors c’est promis, la prochaine fois que j’irai à l’Aiguille du Midi, je ne me moquerai plus des Néerlandais qui y montent en short sans savoir que même au mois d’août, à 3800 mètres, il fait zéro degré. Je leur conseillerai de se couvrir et je leur prêterai peut-être même ma veste supplémentaire que je tirerai de mon sac à dos.

Plage au bord de la Meuse, dans le Brabant

Biographie et contact

2 réflexions sur “Randonnées en montagne

  1. Merci. Billet sympa. Peux tu partager tes meilleurs sites de randonnee aux Pays Bas ? As tu explore les ardennes belges ? Je me mets a la randonnee en SUP et je dois dire que je trouve ca hyper sympa et tres adapte …. au terrain

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s