Chaleur tropicale

Il est temps de crever l’abcès. Soyons clairs : je ne suis pas aux Pays-Bas pour le climat.

Quel est le climat ? Il est océanique, c’est-à-dire tempéré et pluvieux. Les premiers temps, débarquant de Provence, j’avais surtout l’impression qu’il était pluvieux. Depuis quelques années, je le vois tempéré. Pour moi, le verre est à moitié plein, alors je me concentre sur le fait qu’il ne pleut pas tous les jours ou qu’il y a toujours un moment dans la journée où il fait sec.

Avec une météo changeante, les néerlandais sont tous accro à Buienradar (traduire le radar à nuages), un site web et une application de prévisions de pluie à la minute près et à l’hectare près. Ce n’est pas un service météorologique, c’est une institution, c’est presque même un nom commun comme googler est devenu un verbe. Les néerlandais ont développé une dépendance et une confiance absolue en Buienradar. Si Buienradar n’annonce pas de précipitations et que malgré tout, vous êtes sous des litres d’eau, les néerlandais sont dans le déni complet : « Oui, mais Buienradar avait dit qu’il ne pleuvrait pas ». Et oui, mais ce sont mes cheveux qui dégoulinent sur mes épaules façon serpillière mal essorée. A cause de prévisions farfelues, je suis trop souvent passée à côté d’une promenade et j’ai trop souvent pris une douche non annoncée. Alors j’ai repris mes bonnes habitudes de fille des montagnes : je pratique exclusivement la technique du nez en l’air et du doigt mouillé.

Par ailleurs, les prévisions météorologiques sont depuis quelques mois du grand n’importe quoi. Tout le printemps, le message a été le suivant : il va faire beau et il va pleuvoir. A ce rythme-là, je peux moi aussi vous faire la météo tous les soirs. Je serais même sûrement plus fiable, car je suis formelle, lorsque les hirondelles volent bas, l’orage arrive.

Du fait du climat, les néerlandais ont appris à vénérer le soleil et à en profiter dans l’instant. Au premier jour de beau temps, le pays se met en mode vacances ; les robes virevoltent, les barbecues fument et les voitures décapotables sont de sortie. Je n’ai d’ailleurs jamais vu autant de cabriolets que depuis que je vis ici, et pourtant j’ai habité dans le Luberon.

Comme les néerlandais sont incollables question météo, dès le matin, à leurs tenues vestimentaires, je sais quelle température est annoncée pour l’après-midi. S’ils voient qu’il fera 20 degrés au plus chaud de la journée, ils sont déjà en short à 8h du matin en avril alors qu’il ne fait encore que 5 degrés. Au bout de quelques jours, ils sont tous enrhumés et ne comprennent pas pourquoi. Ils ne connaissent pas le dicton « Avril ne te découvre pas d’un fil ». Ça ne rime pas en néerlandais.

La semaine dernière, la météo était optimiste. Il allait faire une chaleur qu’ils qualifient ici de tropicale, soit trente degrés pendant plus de trois jours. Le pays s’est organisé. Il fallait rester à l’intérieur, boire, ne pas faire de sport, bref comme en pleine canicule en France, sauf qu’il ne faisait que 30 degrés, c’est-à-dire la température moyenne en Provence trois mois par an. Les néerlandais ont installés des piscines gonflables dans leurs jardins et les enfants ont pu apporter maillots de bain et pistolets à eau à l’école pour la récréation. Moi, j’étais dans mon élément, d’autant plus que les nuits étaient fraîches. Pour vous dire, je dormais avec ma couette.

Il est amusant de constater que les néerlandais se plaignent de la chaleur dans leur pays mais que dès qu’ils envahissent en caravane le pourtour méditerranéen de mai à septembre, ils s’exposent de manière déraisonnable au soleil. En effet, s’ils ne sont pas bronzés ou brûlés le lundi de leur retour au bureau, leurs collègues ne voudront jamais croire qu’ils ont passé de bonnes vacances.

La vague de chaleur est terminée. Hier, nous avons ressorti jeans et imperméables. J’attends avec impatience mes vacances dans le Sud pour pouvoir enfin profiter de dix jours continus de vraie chaleur, sans avoir besoin ni de Buienradar, ni d’hirondelles avant de chausser mes tongs.   

chaleur tropicaleCiel néerlandais

Une réflexion sur “Chaleur tropicale

  1. Tellement vrai…le pire c’est quand le soleil commence à sortir le soir juste au moment ou il faut mettre les enfants au lit, ca m’enerve. Et j’ai peur que l’été soit deja fini mais il faut que je tienne encore 1mois. Snif

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s