Retraite en vue

Quels sont mes talents ? Qu’est-ce qui m’intéresse ? Qui m’inspire ?

Vous vous dites que ces questions d’orientation s’adressent à des adolescents boutonneux, mais elles sont aussi posées à des adultes grisonnants.

Aux Pays-Bas, le passage à la retraite est considéré comme une reconversion. Ainsi certains employeurs proposent à leurs futurs anciens employés des ateliers Pensioen in Zicht, traduire : retraite en vue. Ces formations durent trois ou cinq jours et peuvent adopter plusieurs formes. Les participants peuvent choisir entre « Être créatif pour son avenir », « Marcher pour prendre distance de son travail » ou encore « Un bagage philosophique pour l’avenir ». L’objectif est que la personne ne tombe pas dans un grand trou noir le jour de sa retraite. Alors différents thèmes sont abordés pendant ces quelques jours. Il est question de gestion du changement dans sa routine et dans son couple, de recherche de ses centres d’intérêt et passions et de comment réaliser peut-être enfin ses rêves. Les aspects financiers sont aussi abordés comme la gestion de son budget de retraité ou la rédaction d’un testament. Il existe aussi une variante pour les célibataires, qui eux ne vont pas avoir à se retrouver subitement vingt-quatre heures sur vingt-quatre à deux, mais au contraire seuls et vont donc rencontrer d’autres problèmes.

Beaucoup d’attention est portée aux retraités et à leur vitalité (Lire aussi : « Relever ses manches »). C’est une population dont on s’occupe et qui est de plus en plus populaire. Un roman néerlandais a montré l’intérêt du public pour cette génération : « Le journal intime d’Hendrik Groen, 83 ans 1/4 ». L’histoire est celle d’un monsieur qui vit dans une maison de retraite et qui va créer un groupe Omanido, Oud Maar Niet Dood, traduire : vieux mais pas mort. Avec sa bande, car il s’agit bien d’une bande d’ado octogénaires, Hendrik Groen organise des sorties pour redonner du goût à sa vie. Même notre treize-ans rit de ses aventures. Ce livre est un best-seller et a été adapté pour le théâtre et en série télévisée.

Au quotidien, nous sommes aussi témoins du vieillissement de nos parents. Mon beau-père vient de fêter ses 75 ans, un âge fatidique aux Pays-Bas, car les détenteurs du permis de conduire doivent alors remplir un questionnaire de santé et passer une visite médicale. Si leur état de santé risque d’endommager leur aptitude à conduire, ils peuvent se voir retirer leur permis.

Une tasse de café à la main, dans notre cuisine, Beau-Papa nous explique avec des yeux pleins de malice qu’il est optimiste : un de ses copains lui a donné des bons plans entre deux longueurs de piscine. De plus, son opération de la cataracte est planifiée suffisamment tôt avant la date à laquelle il doit passer la visite médicale. Mon cher et tendre regarde son père comme il regarderait notre treize-ans s’il nous expliquait comment se fournir de la cocaïne pour la fête du collège.

J’observe le père et le fils et je suis partagée entre l’amusement et la tristesse.

Le fait de s’assurer qu’une personne est en état de conduire est bien sûr dans l’intérêt commun. Si le monospace avec les trois enfants de votre belle-sœur se faisait percuter par l’automatique d’un papi, vous seriez d’accord qu’il en va de la sécurité de tous. Mais dans ma cuisine, je vois aussi un homme qui après que la vie lui ait pris sa fraîcheur et son énergie, va aussi lui reprendre sa liberté. Et je comprends que c’est dur à vivre. Heureusement, il existe une alternative très populaire aux Pays-Bas : la voiture sans permis.

Nous feuilletons tous les trois le catalogue. Il nous déclare alors « je vous préviens, ça sera ça de moins dans votre héritage, mais si on me prend mon permis, je m’achète la voiturette la plus luxueuse qu’il soit, avec climatisation et intérieur cuir ». Nous lui suggérons même de la choisir rouge et lui promettons de lui coller un logo jaune avec un cheval noir cabré. Nous en rions car mince alors, il est âgé mais pas mort.

Biographie et contact

Retrouvez les Petites Chroniques des Pays-Bas réunies dans un recueil

Commander

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s